Société | 27 février 2019

Vivre sous influence islamiste : une notion décriée et pourtant bien réelle (1ère partie)

De Myriam Benraad
min

Partout à travers le monde, du Moyen-Orient à l’Europe, en passant par l’Afrique et l’Asie, l’influence islamiste s’étend. Il est intéressant, à ce titre, d’observer la multiplication des voix au sein de l’espace public qui tendent non seulement à minorer cette évolution, pourtant patente, mais aussi à proposer une définition souvent bien curieuse de l’islamisme.  

Ainsi, à en croire ces mêmes voix, toute critique de l’empreinte islamiste équivaudrait nécessairement à l’expression de vieux relents « islamophobes » orientalistes, de même qu’à la stigmatisation de pans entiers des communautés musulmanes – les premières à subir, depuis des décennies, les effets délétères de l’islamisme contemporain… Car là est le mot-clé : idéologie, et non religion. L’islamisme, par-delà ses variantes intellectuelles et multiples dimensions, incarnations et ramifications, forme un creuset idéologique cohérent et commun à tous les partis et mouvements qui s’en réclament, dont la visée profondément totalitaire est l’établissement d’un ordre politique fondé sur une domination mondiale de l’islam – au demeurant, l’islam tel que les islamistes le conçoivent et l’interprètent.

L’histoire du concept, aujourd’hui largement galvaudé parmi les médias et dans toute une littérature scientifique sur le sujet, remonte à la Révolution islamique iranienne qui créa un précédent politico-religieux jamais observé jusqu’alors. L’ayatollah Khomeiny, qui prêchait un islam politique à l’échelle de tout le monde musulman, instaurait en effet le premier gouvernement islamiste du XXe siècle et imposait un nouveau vocabulaire aux observateurs extérieurs. C’est à cette époque qu’émergèrent les concepts de « fondamentalisme islamique » et d’« islam radical », limpides mais aussi très ambigus car jamais entièrement tournés vers une explication définitive de ce que contenait cette nouvelle « forme islamique ». Tragiquement, il aura fallu attendre les attentats du 11 septembre 2001 et la vulgarisation finale du vocable « islamisme » pour que s’engage, enfin, une clarification conceptuelle.

Appréhendé comme idéologie, l’islamisme recouvre quatre éléments de définition à la fois distincts et intimement enchevêtrés qui, en quelque sorte, sont ses principaux « ingrédients ». Le premier est son soubassement théologique ; le deuxième, son interprétation holistique de l’islam ; le troisième repose sur l’idée d’une conquête politique globale par cette même religion ; le quatrième consiste à user de tous les moyens possibles et disponibles pour accomplir ce projet.

Rapporté à d’autres idéologies telles que le communisme, le fascisme ou le nazisme, l’islamisme a donc pour particularité essentielle de s’articuler autour d’une construction religieuse du politique, et non séculière, puisant de manière sélective et stratégique dans l’histoire, les sources et les traditions de l’islam. Alors que cette religion est un fait complexe, variable et ambivalent, l’islamisme constitue pour sa part une manifestation idéologique très spécifique, identifiable, un ensemble de croyances à travers lesquelles ses tenants expliquent et justifient la fin et les moyens d’une action organisée qui a pour objectif de reconstruire une réalité sociopolitique dans tous ses aspects.

Retenons que la multiplicité des acteurs composant le spectre islamiste ne remet pas en question cette définition et les desseins poursuivis au nom d’un « islam véritable ». Le terrorisme, quant à lui, n’est qu’un instrument parmi beaucoup d’autres servant à matérialiser cette pensée totalitaire toujours plus prégnante.

 

27/02/2019 - Toute reproduction interdite.


Des femmes tiennent des pancartes lors d'une marche et d'un rassemblement dans l'est de Londres le 13 décembre 2013. Ils participaient à un rassemblement organisé par l'islamiste britannique Anjem Choudary pour condamner la consommation d'alcool et p
Toby Melville/Reuters
De Myriam Benraad

À découvrir

ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don