International | 14 juillet 2019

Une Europe (enfin) forte pour un monde équilibré

De Louis de Broissia
min

A la veille du vote des eurodéputés pour la présidence de la Commission Européenne, Louis de Broissia, Membre Honoraire du Parlement et ancien Ambassadeur de France, nous livre son analyse sur le chemin que l’Europe devrait emprunter.

Les récentes propositions de nomination de fortes personnalités, à la tête des institutions européennes incarnent une chance pour l'équilibre de notre monde; au moment où les foucades trumpiennes troublent tous les jeux diplomatiques et commerciaux, où l'Iran exhorte l'Europe à faire vivre le traité de Vienne (embargo allégé et aucune montée dans le nucléaire militaire); alors que la CHINE étend son influence et armée et économique; quand les GAFA dominent les communications des citoyens de la planète, sans payer d'impôts là où est leur commerce, etc.

Il est grand temps que l'Union Européenne sorte de sa pusillanimité internationale, et affirme nos ambitions au grand jour. En commençant par rétablir des liens avec la Russie de Vladimir Poutine, en établissant des règles avec l'Organisation Mondiale du Commerce pour contourner les diktats des USA sur nos échanges commerciaux, mais aussi culturels et scientifiques. En mettant (enfin) sur pied cette Europe de la Défense dont nous parlons depuis un demi-siècle ; ce qui laisse, au passage, la France assumer davantage que son rôle historique.

Alors vive Ursula von der Leyen en tant que (je le souhaite) prochaine Présidente de la Commission Européenne : elle a aussi la "qualification défense" et celle de la "famille".

Alors vive Christine Lagarde pour diriger notre Banque Centrale Européenne : elle a prouvé son autorité sur tous les continents à la tête du FMI.

Enfin que vive Joseph Borrel, le réputé ministre espagnol, qui sera notre "Haut Représentant pour l'Union Européenne pour les Affaires Étrangères et la politique de Sécurité". Rien que cela...

Bonne chance à une Europe fière d'être elle-même !

13/07/2019 - Toute reproduction interdite


Les drapeaux de l'Union européenne flottent devant le siège de la Commission européenne, à Bruxelles, Belgique 30 juin 2019
Yves Herman / Reuters
De Louis de Broissia

À découvrir

Abonnement 80 reporters engagés sur le terrain

Découvrez nos offres à partir de

1€/mois

Je m’abonne

sans engagement