Economie | 1 juin 2021
2021-6-1

SUXECO : Une vision commerciale centrée sur l’humain

De Fild Fildmedia
4 min

SUXECO est une entreprise qui propose aux entrepreneurs d’améliorer leur efficacité commerciale, en totale rupture avec les techniques de vente habituelles. Son fondateur, Guillaume Petitjean, nous explique son fonctionnement.     

Entretien conduit par Marie Corcelle. 

Fild : Comment est né SUXECO ? En quoi cela consiste ?

Guillaume Petitjean : Je travaille dans l’accompagnement et la formation commerciale depuis plus de vingt ans. Avec le temps, j’ai fait le constat que mes clients - des entrepreneurs - avaient de plus en plus de difficultés à prospecter, essentiellement à cause d’un phénomène de défiance. Je me suis interrogé sur la réponse à apporter et cela passait par les valeurs. L’objectif de SUXECO est de promouvoir une approche commerciale qui respecte l’authenticité des personnes, en totale rupture avec les préjugés et stéréotypes commerciaux liés aux techniques de vente manipulatoires.

Fild : Sur quelles valeurs phares repose votre engagement ?

Guillaume Petitjean : Les trois valeurs phares de SUXECO sont l’honnêteté, le respect et la loyauté. Souvent évoquées par les entreprises, ces dernières sont rarement incarnées dans les pratiques. L’honnêteté, c’est déjà de penser à la satisfaction de son interlocuteur. Avant de penser à soi, on pense à l’autre. C’est aussi une manière de faire disparaitre la pression qui peut être liée à la vente. Car ce n’est pas là qu’elle doit se situer, c’est davantage sur le besoin de la personne qu’on a en face de soi : « puis-je l’aider et si oui de quelle manière ? »

Le respect, c’est celui de l’autre, bien sûr, mais aussi de soi. On entend souvent « le client est roi ». En réalité, c’est la relation qui est reine ! Le respect doit être mutuel. Ainsi, il nous place dans une relation d’égalité avec notre interlocuteur. Il implique une considération professionnelle réciproque, qui nous recommande de développer une exigence partagée. Être exigeant avec notre client, c’est lui rendre service.

En ce qui concerne la loyauté, il s’agit évidemment d’être fidèle à nos engagements et d’assumer nos actions.

Ces trois valeurs créent de la confiance et nous permettent d’être authentiques. L’authenticité est une véritable force qui nous aide à définir un positionnement clair, en alignant nos valeurs personnelles et professionnelles, avec notre démarche commerciale. C’est la cohérence entre qui nous sommes et ce que nous faisons qui fait notre force.

Fild : À quel public se destine Suxeco ?

Guillaume Petitjean : Avant tout aux dirigeants de TPE et PME qui ont une réelle expertise et qui se reconnaissent dans les valeurs que nous venons d’évoquer. L’ambition de SUXECO, c’est de les aider à mieux vendre leur savoir-faire, en étant cohérents avec la qualité de ce qu’ils offrent, sans être dans la survente, ni la manipulation, mais dans la juste valorisation d’un travail de qualité. Dans notre approche, la dimension humaine est essentielle, car si la qualité du produit ou du service est un préalable, l’enjeu est également humain. Soyons clair, ce n’est pas l’entreprise seule qui est performante, c’est son écosystème qui lui permet de l’être : ses collaborateurs, ses fournisseurs, ses confrères et bien sûr ses clients. C’est la confiance qui lie tous ces hommes et ces femmes qui rend l’ensemble performant. Il s’agit donc d’une relation humaine. Je dis souvent que l’ambition de SUXECO n’est pas de convaincre les gens d’être honnêtes, mais de permettre à ceux qui le sont d’en faire une force commerciale assumée. Cela implique aussi la défense d’une meilleure consommation, notamment en maintenant des prix cohérents avec la qualité.
Par exemple, j’ai accompagné un sous-traitant dans la mécanique générale, dont les tarifs étaient plus élevés que ceux de ses confrères. Lors d’un rendez-vous avec la direction des achats d’un grand groupe, la négociation a immédiatement porté sur ce point. Nous savions que nous étions sur un niveau de qualité de 100 pour 100, ce qui n’était pas le cas des autres fournisseurs. Donc pour cette entreprise, c’était l’assurance de ne pas avoir à arrêter une chaine de production en cours et de ne pas avoir à gérer de logistique liée aux rebus. Si les prix de mon client semblaient élevés, en matière de coût global et de performance, sa prestation était plus compétitive. Ceci a parfaitement été compris par la directrice des achats.

Fild : Quelles formes prend votre activité ?

Guillaume Petitjean : Nous avons développé un cursus de formation sur la base de vingt-huit vidéos et de quizz, de 4 ou 5 minutes en moyenne. Ce cursus peut donc être facilement intégré dans l’emploi du temps chargé des entrepreneurs auxquels nous nous adressons, car ils peuvent l’adapter à leur rythme. Pour compléter, j’organise des visioconférences pour accompagner les personnes qui auront suivi cette formation, afin de répondre à leurs questions et aux cas précis qu’elles rencontrent sur le terrain.

À terme, l’intérêt est de les fédérer, et de faciliter les échanges avec des fournisseurs qui ont les mêmes valeurs et pratiques commerciales que les entrepreneurs. La confiance vient plus vite.

25/05/2021 - Toute reproduction interdite


Guillaume Petitjean, fondateur de Suxeco
© DR
De Fild Fildmedia