C'est un peu l'invité surprise. Celui qu'on n'attendait pas à moins de trois mois de l'élection présidentielle : Rafik Smati surgit dans la campagne et se positionne comme candidat à l'investiture suprême, au nom de son parti Objectif France. Avec l'appui de son directeur de campagne, le général (2S) Bertrand Soubelet, le nouveau prétendant veut faire l'effet d'un électrochoc en portant un projet qui bouscule toutes les lignes idéologiques. Son programme, mûrement réfléchi durant quatre ans par les équipes d'Objectif France, s'appuie sur deux grands piliers : un plan sans concession pour le rétablissement de l'ordre républicain dans tout le pays, et la vision très ambitieuse d'une France conquérante, innovante, souveraine. 

Objectif France