Interviews | 31 octobre 2020

« Nos grands champions se souviennent », le nouveau livre d’Antoine Grynbaum

De Emmanuel Razavi
3 min

Journaliste chez GlobalGeoNews et auteur, Antoine Grynbaum sort son 6ème ouvrage (éditions Amphora). "Nos grands champions se souviennent" est un livre d’entretiens avec les plus grands sportifs français de ces dernières années où il est aussi question de géopolitique.

                                                                   Entretien conduit par Emmanuel Razavi

GGN : Pouvez-vous nous expliquer la genèse de ce livre ?

Antoine Grynbaum : J’ai pensé qu’il fallait faire un livre d’interviews où l’on revisitait les plus grands moments du sport français de ces dernières années : la cérémonie d’adieux de Tony Parker en NBA, les souvenirs d’Emmanuel Petit sur la victoire des Bleus en 1998 croisés à ceux de Corentin Tolisso en 2018, l’aplomb avec lequel Pierre Gasly a tenu tête à Hamilton dans la dernière ligne droite du Grand-Prix du Brésil, le titre olympique d’Alain Bernard en 2008, les 14 jours en jaune de Julian Alaphilippe, le sacre de Bartoli à Wimbledon et les titres olympiques de Martin Fourcade notamment… Coupe du Monde, EURO, JO, Ryder Cup, ce sont des témoignages exceptionnels de grands champions qui vont vous faire revivre leurs exploits.
Des entretiens incisifs et sans langue de bois, sur la base d’anecdotes et de confidences, réalisés à chaud lorsque l’émotion et les souvenirs sont encore intacts. En fait, jamais un ouvrage n’avait donné la parole à autant de sportifs incontournables issus de différents sports.

GGN : Et il est aussi question de géopolitique ? De quelle manière est-ce abordé ?

A.G. : A travers d’autres entretiens de Sepp Blatter racontant de l’intérieur l’attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar et sa relation avec Michel Platini, d’un ancien instructeur opérationnel du RAID concernant la menace terroriste islamiste avant l’EURO 2016 en France, et aussi du Directeur général de la Fédération Française de tennis à propos des mafias asiatiques et de la corruption dans le tennis moderne.

GGN : A quel point la géopolitique est-elle devenue prégnante dans le sport business actuel ?

A.G. : Certains Etats ont parfaitement compris l’intérêt qu’il y avait à utiliser le sport comme un moyen de communication pour faire diversion autour des sujets qui fâchent : terrorisme, droits de l’homme, régimes totalitaires… Le Qatar a été le premier à investir massivement et tous les autres pays du Golfe et d’ailleurs dans le monde ont suivi. Dès que vous êtes attaqué sur l’un de vos points faibles, vous achetez de grands évènements sportifs et vous vous offrez une crédibilité mondiale. Simple et finalement pas très coûteux comparé à une campagne de pub planétaire.

GGN : Mais certaines attributions de grandes compétitions sportives se sont faites dans la polémique ?

A.G. : Il est avéré que les Qataris ont acheté le Mondial 2022, et ils vont tenter le même type de stratégie pour les JO 2032 qu’ils souhaitent organiser… Mais après la polémique autour de 2022, le CIO va y regarder à 2 fois avant d’attribuer les JO à Doha. Si vous voulez mon avis, je pense que la polémique serait trop grande pour le Comité international olympique, et qu’ils ne leur donneront pas les Jeux. Le bad buzz concernant les Mondiaux d’athlétisme de Doha a en plus fait beaucoup de dégâts.

GGN : Comment voyez-vous le sport mondial et les grands évènements sportifs pour les 25 années à venir ?

A.G. : Aux mains des plus riches et des plus puissants. De fonds d’investissements américains, à de grandes fortunes russes, mais avec la crise sanitaire, et l’effondrement du prix du baril de pétrole peut-être moins de possibilités de la part des pays du Moyen-Orient, voire également de l’Azerbaïdjan à imposer leur force de frappe. Le sport a perdu son âme et représente malheureusement aujourd’hui plus une question de géopolitique que de sport pur et dur… Et c’est pour ça que j’ai souhaité donner la parole à tous ces champions, pour ne jamais oublier que ces héros doivent toujours prendre le dessus face aux desseins de certains.

 

01/11/2020 - Toute reproduction interdite


Antoine Grynbaum
De Emmanuel Razavi

À découvrir

ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don