Au Liban, la descente aux enfers continue. En proie à des pénuries multiples, le pays tourne au ralenti. l'État libanais en faillite ne parvient plus à importer de nombreux produits de base essentiels à la vie quotidienne, et l'effondrement de la monnaie locale a entraîné une paupérisation généralisée de la population. Selon l'ONU, 41% des ménages rencontrent des difficultés pour acheter de la nourriture. Aujourd'hui, les trois-quarts des Libanais vivent sous le seuil de pauvreté. 

Reportage de Ines Gil. 

Inès Gil/Fild
De Ines Gil