Société | 14 décembre 2020

L'attrait des jeunes pour les forces armées

De GlobalGeoNews GGN
2 min

La suppression du service national sous la présidence de Jacques Chirac en 1996 a amené l'État à repenser le lien entre l'armée et les nouvelles générations.  L'année dernière,  près de 770 000 personnes âgées de 16 à 18 ans ont participé aux Journées défense et citoyenneté (JDC). Pour autant, l'armée attire-t-elle toujours les jeunes ?
 

                                                                                                    Par Marie Corcelle

Dans l'imaginaire collectif, les jeunes souhaitant s'engager dans l'armée le font souvent par défaut. Les nombreux métiers et familles professionnelles qui y sont proposés attirent et rassurent ceux qui ont décroché à un moment donné. Stéphane, 24 ans, après l'abandon de plusieurs cursus universitaires, le reconnaît : « L’armée permet de guider des gens comme moi qui sont perdus. Elle les aide à trouver leur place en leur donnant un but. C'est une institution méritocratique, qui permet d'évoluer si on s'en donne les moyens, et si on prouve qu'on en est capable ». Pour lui, cette solution se double également « d’un esprit de corps, qui permet de considérer ses camarades comme ses propres frères et sœurs, et de l'honneur de pouvoir servir son pays ».
Pour d'autres, l'armée est une vocation, voire le fruit de choix et de convictions. Enguerrand, 17 ans, souhaite y faire carrière depuis son enfance. Bercé par les récits et faits d'armes de son grand-père, il explique son désir d'engagement : « Repousser ses limites, la cohésion de groupe, l'inculcation de principes, l'expérience de l'inconnu ...L'armée, c'est non seulement une grande famille, mais avant tout une passion. ».

La réserve, un engagement à mi-temps

Si certains jeunes ne sont pas décidés à devenir militaire pour le reste de leur vie, beaucoup optent pour l'option de la réserve. Selon le ministère de la Défense, 13 616 réservistes ont moins de 30 ans, soit 35 %. Hortense, 18 ans, souhaite prendre part à cette expérience : « C'est un moyen d'avoir un engagement citoyen. S'investir personnellement pour la sécurité de son pays est une activité intense, prenante. Des valeurs telles que la rigueur, la camaraderie, ou encore la mise au service des autres, m'ont permis de sauter le pas. Cela m'a fait dépasser la vision exclusivement masculine de l'armée, qu'on me répétait souvent quand j'étais petite ».

 Une attractivité relative

Elysée, un réserviste de 23 ans, estime que l'armée attire toujours les jeunes générations : « Je crois que cela les fascine. La modernisation de l'armée et les jeux vidéo les poussent à vouloir voir à quoi cela ressemble, à approcher le monde militaire. Mais s’il y a beaucoup d'appelés, il n'y a pas forcément autant d'élus derrière. Certains jettent l'éponge rapidement, ils font face à un échec. Le mode de vie, le règlement, ce côté-là déplaît et peut faire peur ».
« Je vais renouveler mon contrat pour cinq ans de plus. Mais effectivement, l'armée ne convient pas à tous lorsqu'il est question d'un engagement dans la durée. Certains font même face à une désillusion, car ce n'était pas ce à quoi ils s'attendaient », explique Quentin, qui a intégré la réserve depuis maintenant quatre ans.

Malgré une vision majoritairement positive de l'armée au sein des Français, celle-ci peine encore à embaucher et reste en manque d'effectifs. Les campagnes de recrutement se multiplient un peu partout, mais ces initiatives ne parviennent pas toujours à convaincre. En réponse à cela, certains dénoncent une Journée défense et citoyenneté insuffisante, quand d’autres réclament le retour à une formation militaire obligatoire.
 

21/11/2020 - Toute reproduction interdite


Des candidats passent des tests d'aptitude lors d'une campagne de recrutement pour l'armée française au Fort Neuf de Vincennes, le 28 juillet 2015.
Charles Platiau/Reuters
De GlobalGeoNews GGN

À découvrir

AbonnementOffre promotionnelleJe m’abonne
À partir de 4€/mois
Profitez de l’offre de lancement
ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don