Société | 8 février 2021

Laissez-nous vivre, on étouffe !

De Philippe David
4 min

Philippe David est journaliste à Sud Radio - station ancrée dans les territoires - et chroniqueur chez Fild. Grâce à ses émissions et reportages, cet arpenteur de nos terroirs est en contact quotidien avec des Français de tout l'Hexagone qu'il interviewe. Du chef d'entreprise au médecin en passant par les artistes ou de simples artisans, il prend chaque jour le pouls du monde réel ... et nous alerte sur le besoin des Français de revenir à la vie !

La semaine dernière avait commencé avec une tribune dans le Monde suivie d'une autre dans le Figaro demandant la réouverture des musées, deux tribunes accompagnées d'une pétition sur « change.org ». Une pétition intitulée, comme la première tribune, « l'art est contagieux, rouvrez les musées ». À son origine la journaliste Florence Belkacem, accompagnée de Stéphane Bern, Carla Bruni-Sarkozy, Jean-Charles de Castelbajac, Luc Ferry, Frédéric Jousset, Carla Pecquerie, Alexandre Jardin, Patrick Pelloux, Patrick Poivre d'Arvor, Robert Redeker et Elsa Zylberstein. Bref, des gens sérieux, pas des kamikazes, puisque dans la seconde tribune ils émettaient dix propositions pour que nos musées rouvrent en toute sécurité tant pour les visiteurs que pour le personnel. Une réouverture qui permettrait, entre solitude, déprime, télétravail et actualités anxiogènes de faire sortir la pression par le plaisir d'admirer des peintures, des sculptures ou encore des objets anciens ou de traditions locales.

Ce week-end, les amoureux de sport ont pu constater à double titre la tristesse des stades vides. Commençons par les supporters de rugby. Voir l'Angleterre perdre à Twickenham contre l'Ecosse pour la première fois depuis 38 ans sans que les supporters blancs entament le sublime « Swing low, sweet chariot » pour soutenir leur équipe était d'une rare tristesse. Tout comme le lendemain, voir le Millenium stadium de Cardiff résonner du « Hen wlad fy nhadau », «Terre de mes ancêtres », dans les hauts parleurs alors que, chantée par les supporters gallois, il est un des plus beaux des cantiques rugbystiques.

Dimanche rebelote, mais côté ballon rond, avec un « Classico » OM-PSG joué dans un stade vide. Le supporter parisien que je suis regrette les chants des supporters marseillais et même les « Paris on t'en.... » lorsque le gardien de but parisien effectuait une remise en jeu. « Jouer dans un stade vide, c'est comme jouer dans un cimetière » disait Diego Maradona. Et il avait entièrement raison. Français, anglais, gallois, interdits de stade, contrairement aux américains qui ont laissé le même dimanche 22 000 spectateurs entrer dans le stade de Tampa Bay, qui en compte 66 000, pour assister à la finale du Superbowl, la finale du championnat de football américain.

Dimanche toujours, c'est Pierre Niney qui twittait « 100 jours sans aucun musée mais avec les lieux de culte ; 100 jours sans aucun cinéma mais avec tous les grands magasins ; 100 jours sans aucun théâtre mais avec tous les avions où l'on mange en même temps ; 100 jours d'incompréhension ». Un tweet adressé à Emmanuel Macron et Roselyne Bachelot qui, vu l'état de la culture en France, a désormais un emploi quasi-fictif en tant que Ministre de la culture.

Alors oui, en maintenant des mesures sanitaires, rouvrez les musées comme préconisé dans la tribune du Figaro, rouvrez les stades comme le font les américains, rouvrez les cinémas, les théâtres même si pour vous le sport et la culture ne sont pas essentiels. Car comme la France s'ennuyait selon Pierre Viansson-Ponté le 15 mars 1968, la France est aujourd'hui dépressive, les médecins disant qu'ils n'ont jamais prescrit autant d'antidépresseurs qu'en ce moment.

Une tribune publiée dans Marianne  il y a quelques temps était intitulée «Bistrots, rendez aux athées leurs lieux de cuite ». Rendez-nous nos lieux de cuite, nos stades, nos musées, nos théâtres, nos cinémas.

Laissez-nous vivre, on étouffe...

08/02/2021  - Toute reproduction interdite


L'Écossais Scott Cummings gagne un alignement lors du tournoi des Six Nations à Twickenham le 6 février 2021
Andrew Boyers/Actions Images via Reuters
De Philippe David

À découvrir

ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don