À la suite du Sommet de Prague en novembre 2002, où le Président Chirac avait confirmé la participation française à la force de réaction de l'OTAN (NRF - Nato Response Force), la France a démarré un processus de transformation des armées. Désormais, l’innovation et la transformation sont à l’œuvre dans tous les ministères. Analyse de Iole de Angelis

La transformation est un processus d’adaptation des armées à la situation géopolitique et aux ennemis, mis en œuvre aux États-Unis depuis 1995. La victoire de la Guerre Froide a laissé les Etats-Unis sans ennemis officiels et il a été nécessaire de transformer les armées pour les adapter à un nouvel échiquier géopolitique caractérisé par l’émergence des technologies de l’information et de la communication, ainsi que d’acteurs non étatiques.

La transformation est l'application américaine du concept soviétique de "révolution dans les affaires militaires", dont l’objectif était d’adapter les armées aux avancées technologiques. L’objectif initial de la transformation des armées était de faire évoluer les forces armées américaines pour qu’elles puissent être performantes dans l'ère de l'information, d’où le concept de network centric warfare, en appliquant les méthodes de management moderne du monde de l'entreprise.

La fin de la guerre froide a privé l'OTAN de sa raison d'être originelle : lutter contre le Pacte de Varsovie. Après les déconvenues en Iraq et l’attaque du 11 septembre, l’administration américaine a trouvé un nouvel intérêt à cette Alliance, mais il fallait la rénover et la restructurer : une transformation était donc nécessaire. Le Sommet de Washington en avril 1999 a donné à l’OTAN un nouveau concept stratégique et, en mai 2002, la réunion des ministres des Affaires étrangères de Reykjavik a autorisé l'Alliance à intervenir en dehors de son territoire. Plus tard, en novembre 2002, lors du Sommet de Prague, les chefs d'État et de gouvernements ont approuvé la réforme de l’alliance, la création d’un commandement de la transformation et la constitution du NATO Response Force (NRF).

Pour la France, il y a quatre raisons principales qui justifient cette transformation : la modernisation nécessaire de l'appareil militaire, l'émergence de nouvelles menaces, les progrès technologiques et le défi de l'interopérabilité, notamment avec les Américains.

Le Commandement Allié Transformation

Le commandement allié Transformation (Allied Command Transformation, ACT) est un commandement interallié de l'OTAN, chargé des questions doctrinales et de transformation. Il a été créé en 2003 et son quartier général a pris la place de celui de l'ancien commandement allié Atlantique au sein de la base navale de Norfolk en Virginie.

Le commandement allié pour la transformation (ACT) est l’un des deux commandements stratégiques de l’OTAN. Depuis la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’Alliance en 2009, cette fonction est occupée par un officier général français.

ACT est chargé de mener la transformation des structures, des forces et de la doctrine militaire de l’OTAN et de conduire les efforts de l’Alliance en vue de l’interopérabilité entre les armées membres. A sa tête, le commandant suprême allié Transformation (SACT) est responsable de la promotion et de la supervision de la transformation permanente des capacités de l’OTAN. L'ACT dispose de 21 centres d'excellence (COE) qui ont pour mission de guider la politique d’interopérabilité et de standardisation de l’OTAN dans leurs domaines respectifs.

Les armées françaises, afin de rester crédibles au sein de l’Alliance, ont dû commencer leur processus de transformation pour inclure les innovations et pouvoir répondre à l’évolution des menaces. Très rapidement, avec le développement du numérique et la nouvelle approche du Président Macron, toute l’administration, a suivi cette démarche d’innovation et de transformation pour s’adapter aux réalités technologiques et politiques actuelles.

Aujourd’hui, le plan Action Publique 2022 a pour but d’améliorer la qualité des services publics, offrir un environnement de travail modernisé aux fonctionnaires et maîtriser les dépenses publiques en optimisant les moyens. Il a été lancé par le Gouvernement le 13 octobre 2017, pour accélérer la transformation de l'administration.

12/07/2019 - Toute reproduction interdite


Un avion de chasse Mirage français montre l'interception d'un avion de transport de l'armée de l'air belge alors qu'ils survolent la France, le 12 septembre 2018 dans le cadre des exercices de l'OTAN.
François Lenoir/Reuters
De Iole De Angelis