Economie | 15 juin 2020

La Bourgogne se prépare à se rouvrir au tourisme

De GlobalGeoNews GGN
3 min

 

Connue dans le monde entier pour ses vignobles, prisée des amoureux de la nature et des gastronomes, la Bourgogne regorge d'un patrimoine dont la réputation n'est plus à faire. Chaque année, ce sont plusieurs millions de touristes qui s'y arrêtent, venant des quatre coins du monde. Si le confinement a freiné leur afflux, la région s'apprête toutefois à leur ouvrir à nouveau ses portes.

                                                                                          Reportage de Marie Corcelle

Fort de sauver le tourisme, le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a décidé d'allouer une aide de 6,5 millions d'euros pour soutenir ses professionnels en difficulté. Solidaires, de nombreux acteurs du secteur ont lancé le hashtag '' #SORTEZCHEZVOUS '', afin de faire découvrir une multitude d'activités et de lieux à portée de tous. Du Châtillonnais au Morvan, en passant par les hautes côtes, l'art de vivre et la campagne font peau neuve.

A Dijon, la rue de la liberté se retrouve bondée, le parc Darcy accueille sur ses pelouses des passants, les conversations s'élèvent depuis les terrasses des bars, et le Palais des Ducs surveille sa ville. Les hôtels accueillent de nouveau leurs clients, mettant en œuvre tout ce qui est possible pour permettre le retour des touristes.

Antoine Munoz, l’élégant directeur du Grand Hôtel La Cloche, site emblématique et incontournable de Dijon, explique : « la confiance viendra du respect des conditions sanitaire. Nos chambres sont ainsi désinfectées à l'aide de générateurs d'ozone ».

Le palace, dont l’équipe dirigeante a su se montrer pragmatique et visionnaire, a mis en place avec Accor Hôtels un label intitulé '' allsafe ''. Délivré aux établissements hôteliers par un bureau de contrôle après inspection, il apporte la preuve du respect des nouvelles normes de propreté et de prévention. « L'objectif, pour le moment, est de faire venir les Français », ajoute Antoine Munoz. En professionnel avisé, il sait que les Américains, les Chinois ou encore les Britanniques ne pourront pas revenir de sitôt. Quand les étrangers représentent 50% à 80% de la clientèle, attirer les nationaux revêt une importance fondamentale. « Nous mettons donc en avant les avantages, la qualité des services de l'établissement, et misons sur les atouts qu’offrent la ville et la région ».

La Bourgogne, un label authentique

Dans la capitale du monde viticole bourguignon, à Beaune, l'hôtel Le Cep a rouvert depuis le 18 mai. En plein centre historique, composé d'hôtels particuliers du XVIème siècle, on tente de donner « l'impression de ne pas entrer dans un bloc opératoire », explique Jean-Claude Bernard, en charge de la direction. « Nous adaptons le savoir-être en fonction des clients : s’ils arrivent masqués et gantés, nous faisons de même. Et sinon, nous appliquons simplement les gestes barrières indiqués. Nous prenons sérieusement des précautions pour que les voyageurs passent un bon séjour ». La charte de l'hôtel est revisitée : les buffets sont annulés, les petits déjeuners servis à table, le hamam reste fermé. Ici aussi on capitalise sur les atouts régionaux : « La Bourgogne a l'avantage d'être authentique, humaine et riche en histoire ».

Les grands hôtels rouvrent, tout comme les petits restaurateurs : Boulevard Clémenceau, non loin du tribunal, se trouve '' Au bonnet d'âne ''. Un voyage scolaire dans le temps, on l'on trouve craies, ardoises, et manuels de l'époque de nos grands-parents. Ici aussi, les conditions sanitaires obligent à s'adapter. « Tout est fait pour mettre en confiance, même si le protocole sanitaire casse l'aspect convivial que les gens aiment trouver dans les restaurants », témoigne Géraldine Munier, à la tête de l'établissement. « Nous avons remplacé les moulins à sel et à poivre par des sachets individuels, tout comme les sauces, et plastifié les sets de table... ». Instaurer un sentiment de sécurité, pour permettre un retour aux loisirs d'avant la crise. Chacun, à son échelle, met tout en œuvre pour permettre le retour des touristes et des clients.

Les Français ayant appris qu'ils pourraient partir en vacances cet été en dépit du coronavirus, espérons Bourgogne continue de sortir le grand jeu. Le virus n'a qu'à bien se tenir.

16/06/2020 - Toute reproduction interdite


Hotel Le Cep, Beaune
DR
De GlobalGeoNews GGN

À découvrir

ABONNEMENT

80 journalistes
indépendants
sur le terrain,
pour vous !

Découvrez nos offres à partir de

1€/mois

Je m’abonne

sans engagement

Newsletter FILD
Soutenez-nous

Parce que la presse indépendante est un pilier de la démocratie!

Abonnement 80 reporters engagés sur le terrain

Découvrez nos offres à partir de

1€/mois

Je m’abonne

sans engagement