Société | 10 mars 2021

L’impact du coronavirus sur la démographie française

De Fild Fildmedia
3 min

Comme tous les ans, l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (Insee) publie son bilan démographique. Pour 2020, on constate un bouleversement des données habituellement observées. Quel est le responsable ? Le coronavirus.  Le taux de mortalité a considérablement augmenté et les naissances, ainsi que l’espérance de vie, ont diminué. 

                      Par Marie Corcelle.

La population française au 1er janvier 2021 s’élève à 67,4 millions d’habitants. Le solde naturel (la différence entre le nombre de naissances et de décès) continue de baisser. L'une des raisons principales - outre l’augmentation des décès liés au coronavirus - est la diminution du nombre de naissances en France depuis 2015. Sylvie Le Minez, Cheffe de l'unité des études démographiques et sociales à l'Insee, rappelle toutefois que cette baisse est à relativiser :" Entre 2006 et 2014, le taux de natalité était très élevé. La France a le plus haut indicateur de fécondité en Europe, ce qui est le cas depuis plusieurs années". Toutefois, 9 mois après le premier confinement en janvier 2021, le nombre de naissances a diminué de 13% par rapport à janvier 2020, ce qui représente "une baisse exceptionnelle, que l'on n’avait pas vue depuis la fin du Baby-Boom, c’est-à-dire le milieu des années 1970", note-t-elle. D’ordinaire, après les grandes catastrophes, les naissances repartent à la hausse. Mais le coronavirus pourrait peut-être faire exception : "On ne sait pas du tout comment vont évoluer les naissances tout au long de l’année 2021 et comment les Français ont réagi au contexte de l’année 2020. Dès que l'on va sortir de cette période de pandémie, il n’y a pas de raison que les naissances ne reviennent pas à la normale, sauf s’il y a une situation sanitaire durablement dégradée", explique Sylvie Le Miniez. Les couples s’inquiètent, les individus se projettent difficilement dans l’avenir, la précarisation sur le marché du travail s’accentue… Autant de raisons de s’abstenir ou de reporter le projet d’avoir des enfants.

Un taux de mortalité historique

En 2020, 669 000 personnes sont décédées, soit près de 9% de plus que l’année précédente. "Cet excédent de décès quant à 2019 est majoritairement dû aux morts liés à la Covid", explique Sylvie Le Minez. Selon Santé Publique France, entre 25 0000 et 30 000 personnes lors de la première vague de l’épidémie ont été emportées par le virus. Les personnes âgées de plus de 65 ans ont été les plus touchées, avec près de 54 000 décès supplémentaires en 2020. Si la tendance actuelle est à l’augmentation du nombre de décès du fait du vieillissement de la population, (les générations du Baby-Boom arrivent à des âges de forte mortalité), "l’augmentation constatée en 2020 est sans commune mesure avec les années passées, c’est un niveau jamais atteint depuis 1946", reconnaît l’experte.


Une espérance de vie revue à la baisse

Dans son bilan, l’Insee indique que l’espérance de vie en 2020 pour les femmes est tombée à 85,2 ans contre 79,2 ans pour les hommes, soit une baisse respective de 4,8 et 6 mois. L’explication relève de la logique : "La mortalité ayant augmenté, l’espérance de vie diminue. On a surtout perdu en espérance de vie après 65 ans et plus, car c’est là où la mortalité a augmenté en 2020 par rapport à 2019 ", précise Sylvie Le Minez. Elle pourrait continuer de diminuer si les taux de mortalité continuaient d’augmenter aux âges élevés. "Mais une fois le choc passé, il n’y a pas de raison que l’espérance de vie ne reprennent pas la tendance observée avant la pandémie, à savoir une croissance, même si elle s'était ralentie depuis une dizaine d’années", ajoute-elle.


03/03/2021 - Toute reproduction interdite.


Un employé prépare un cercueil pour une victime de la Covid 19 dans un centre logistique funéraire à Ris-Orangis le 31 mars 2020
Benoit Tessier/Reuters
De Fild Fildmedia

À découvrir

ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don