Maire de Perpignan et porte-parole de la campagne présidentielle de Marine Le Pen : Louis Aliot cumule deux fonctions qui ne sont pas aujourd'hui des sinécures.

À l'heure où le Rassemblement National est malmené sur sa droite par Eric Zemmour, au moment où les électeurs de son parti s'interrogent sur la capacité de Marine Le Pen à jouer un rôle dans la course à la présidence de la République, Louis Aliot sonne la contre-attaque.

Le « phénomène Zemmour » est évidemment en ligne de mire, mais le représentant du RN se positionne aussi sur des thématiques qui intéressent également les Français, au-delà de l'électorat de Marine Le Pen, comme la baisse inquiétante du pouvoir d'achat.

Louis Aliot a de son côté la légitimité d'un élu local, dans une ville où il doit affronter des problèmes sensibles de sécurité et de société. Une ville où le communautarisme partage, voire fracture la population.

Quelles sont les solutions proposées concrètement par Louis Aliot pour affronter ces problèmes à Perpignan ? Un maire du Rassemblement National peut-il se différencier à ce niveau de responsabilité, ou la gestion d'une municipalité implique-t-elle de rentrer dans le rang ? Une question qui se poserait de la même manière si Marine Le Pen accédait demain à l'Elysée.

Les réponses sont sans détour.

Louis Aliot est l'invité de l'Avocat du diable.

Francis Mateo/Niccolo Bruna/Fild
De Niccolo Bruna