À la fois boutique, cave et espace de dégustation, le 20 by La Cloche a ouvert ses portes en septembre. Cent cinquante références soigneusement sélectionnées par Charles-Antoine Musitelli, un sommelier qui, à seulement 24 ans, a déjà de la bouteille.

Par Bertrand Carlier 

« On me demande souvent quel âge j’ai. » Oui, il n’a que 24 ans. Mais si le groupe Jacquier l’a contacté pour lui proposer de diriger l’une des plus prestigieuses boutiques vinicoles de la capitale bourguignonne, ce n’est certainement pas le fruit du hasard. La maison, il la connaît par cœur : titulaire d’un BTS en hôtellerie-restauration, Charles-Antoine a effectué son alternance à La Cloche. « Dans quasiment tous les services de l’hôtel : gestion de l’hébergement, réception, bar… » Le vin, c’est son domaine. Élève d’Éric Goettelmann (Meilleur Ouvrier de France, chef sommelier chez Bocuse puis Bernard Loiseau), le jeune homme déguste depuis l’âge de 17 ans. « Ça m’a permis de connaître des vignerons, des terroirs, et de me créer un carnet d’adresses. »

« Je suis amoureux de cette région. »

Quant à la Bourgogne, ce natif de Dijon l’a dans le sang. « Je suis amoureux de cette région. On a tout ici : les paysages grandioses, tout comme les vins et la nourriture – volaille de Bresse, bœuf charolais… L’art de la table est un des plus beaux métiers au monde parce qu’il permet le partage. » Le partage. C’est précisément ce qui guide l’esprit de la boutique, conçue pour transmettre la passion du vin. Le bourgogne en particulier puisqu’il occupe 80% des 150 références sélectionnées par Charles Antoine Musitelli. « Le plus important, c’est le rapport qualité-prix, ou prix-liquide comme on dit dans le jargon. On est sur le conseil du vin, la valeur que l’on peut ajouter à certains produits. »

Les prix démarrent à 10 euros et, bien que certains grands crus proposés atteignent des sommets, le sommelier tient à ce que la gamme reste abordable : « Les vins compris entre 15 et 35 euros représentent 40 % de notre carte ». Dans une ambiance intimiste, garnie de bouteilles, de bois arrondi pour rappeler les fûts de chêne et de calcaire de Comblanchien, Charles-Antoine Musitelli anime des dégustations. Sur l’écran géant, grâce au logiciel Geovinum, il sélectionne une parcelle sur une carte pour en montrer une photo à 360 degrés : « C’est un superbe outil, on est vraiment au cœur des vignes. » Pour compléter l’expérience, la boutique propose aussi à la vente des verres, carafes où limonadiers.

Une bouteille température, à la dernière minute !

Le 20 by La Cloche n’est pas réservé qu’aux clients de l’hôtel. Au contraire : tout est pensé pour les Dijonnais qui veulent se procurer un bon cru, y compris à la dernière minute puisqu’on en ressort avec une bouteille à température grâce à un système innovant, le « chiller », qui rafraîchit les vins blancs et pétillants en trois minutes sans les dénaturer. Toujours dans cette volonté de rencontres et d’échanges, Charles Antoine a des projets en tête pour animer le lieu. « Par exemple, faire venir ensemble des petits producteurs et des grandes maisons, ou des vignerons qui se lancent, pour montrer les différences de vinification d’un terroir à un autre. » La boutique est toute jeune, son responsable aussi. Mais tous deux ont des bases solides, et de beaux jours devant eux.

07/12/2021


Le 20 by La Cloche
© DR
De Fild Fildmedia