Société | 20 mai 2019

Interdire Nick Conrad

De Emmanuel Razavi
2 min

On s’étonne que les appels au crime du rappeur Nick Conrad soient autant relayés sur les réseaux sociaux. On s’étonne, surtout, du silence des antiracistes. On s’étonne, enfin, qu’on le laisse libre de proférer de telles ignominies. Par Emmanuel Razavi

Où sont-ils passés, ceux qui se lèvent pour dénoncer le racisme, l’islamophobie, l’esclavage ? Que font nos antiracistes qui ont emmerdé la presse durant des années dès lors qu’elle osait dénoncer la dérive du communautarisme ? Pourquoi ne les entend-on pas davantage ?

Avec le nouveau clip de Nick Conrad, c’est une nouvelle étape qui est franchie. Elle consiste à déconstruire franchement nos valeurs, à fracturer davantage une société abimée par une convergence des crises et le communautarisme.

« Douce France » n’est pas, comme le titrait un certain journal, un « titre polémique ». Mais bien d’une injure faite à la France, à la démocratie.

Parce qu’il dit qu’il « baise la France jusqu'à l'agonie », parce qu’il « brûle la France » et « encule sa grand-mère », parce qu’au delà d’être nulle, sa chanson est raciste et demeure un véritable appel à la haine, au rejet de nos racines, et de fait à la guerre civile.

Que l’on soit très clair ! L’auteur de ces lignes aime le rap. Le vrai. Il aime La musique sous toutes ses formes, pour autant qu’elle soit bonne.

Mais les chansons de Conrad sont nulles. Elles le sont tout autant que son semblant de musique, qui ne dégage aucune mélodie.

Conrad, honte de l’industrie musicale, n’existe que parce qu’il fait de la provocation anti-française et anti-blanche, et plaît à la critique bobo du quotidien Libération qui le voit égrener sa poésie à la façon d’un Prévert (qui doit bien se retourner dans sa tombe) …

Mais doit-on se voir infliger autant de bassesse, de saleté musicale, de honte ?

Doit-on le laisser cracher sur la France, quand il y a à peine plus d’une semaine, deux de ses héros sont morts dans un pays africain en sauvant deux de leurs compatriotes ?

Si Nick Conrad n’aime pas la France, qu’il aille chanter ses chansons - et se faire voir - ailleurs. Et qu’on interdise ses chansons ordurières d’ondes et d’Internet.

21/05/2019 - Toute reproduction interdite


Nick Conrad - Capture d'écran Youtube
De Emmanuel Razavi

À découvrir

ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don