Analyses | 21 avril 2019

France: Ce qui demeure

De Emmanuel Pic
2 min

Le Père Emmanuel Pic, officiant à Notre Dame de Dijon, revient sur le drame de l'incendie de Notre Dame de Paris et sa symbolique.

Lundi-saint. La cathédrale Notre-Dame est encore remplie des croyants qui viennent y prier l’office du soir. Une alarme incendie se déclenche. L’improbable va se produire : un édifice vieux de huit siècles, planté depuis ses origines au cœur de l’une des plus belles villes du monde, va peut-être disparaître, à la suite d’une banale et absurde négligence.

Et voici qu’un autre improbable se produit. Sur les quais de Seine, dans les rues adjacentes, les Parisiens, tous les parisiens, dans un silence de plomb, communient dans la même ferveur impuissante devant leur cathédrale en flamme. Les uns prient, d’autres pleurent. Catholiques, protestants, juifs et musulmans, croyants et incroyants, tous sont saisis d’émotion ; car Notre-Dame, à Paris, en France, est bien plus qu’un monument qui appartient à une communauté que l’on dit se réduire comme peau de chagrin sous les coups de boutoir conjugués des scandales et de la modernité. Dans un monde qui vit à cent à l’heure, dans un pays ébranlé par les secousses d’une crise qui n’en finit pas de durer, Notre-Dame, plus que tout, incarne l’immuable, l’éternel, ce qui demeure alors que tout est en train de changer. Elle est l’église d’un village qui s’est élargi aux dimensions de la planète.

Notre-Dame fait partie de ce qui rend notre monde rassurant et durable. Elle nous fait prendre conscience de l’importance, dans ce monde-là, de nous reconnaître héritiers, c’est-à-dire maillons d’une longue chaîne, chargés à notre tour de transmettre ce que nous avons reçu. Dans cet héritage, le christianisme pèse lourd, et pas seulement du point de vue patrimonial et artistique. Il est, dans notre culture, la forme qu’a prise la recherche spirituelle de tous ceux, et ils sont nombreux, qui ne se satisfont pas de la simple recherche de confort et de profit. L’Esprit résiste à tout. Chacun cherche aujourd’hui du sens à ce qui s’est passé en ce lundi-saint. Peut-être pouvons-nous le trouver dans cette réaffirmation de l’importance de ce qui demeure, et particulièrement de la spiritualité.

 

19/04/2019 -Toute reproduction interdite


Les gens se rassemblent sur les rives de la Seine au coucher du soleil, deux jours après qu'un incendie massif ait dévasté une grande partie de la structure gothique de la cathédrale Notre-Dame à Paris, France, le 17 avril 2019.
Charles Platiau/Reuters
De Emmanuel Pic

À découvrir

ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don