Analyses | 24 mars 2021

2022 : l’alliance des LR à Macron ou la trahison de trop

De Roland Lombardi
3 min

Face à la désaffection toujours plus grande des Français, le maître de l’Élysée lancerait une initiative pour récupérer un tiers de l’électorat des Républicains en vue de sa réélection en 2022. Certains ténors du parti de droite seraient tentés par une alliance. Au prix d’une trahison de trop vis-à-vis de leurs électeurs ?  

                                                       La chronique politique de Roland Lombardi.

Dans Le Figaro du 23 mars 2021[1], un article évoquait la stratégie élyséenne en cours : séduire et « récupérer au moins un tiers des Républicains » afin d’assurer la réélection d’Emmanuel Macron en 2022.

À treize mois de l’élection présidentielle, tous les sondages s’accordent à prédire un nouveau duel au second tour entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Or, pour les observateurs les plus avisés et même parmi les proches du président, une disqualification pure et simple, dès le premier tour, d’Emmanuel Macron pourrait bien survenir !

Il est vrai que le bilan de l’actuel maître de l’Élysée apparaît mauvais à près de la moitié des Français.

Sans boussole et totalement discrédités, Macron et sa majorité LREM très affaiblie, chercheraient donc à attirer dans leur sillage une partie des sympathisants de droite, voire à s’allier purement et simplement avec une partie des cadres des Républicains. Certains élus et ténors des LR, oubliant leurs électeurs et leurs militants, seraient déjà séduits par cette initiative, la droite n’ayant toujours pas de champion pour 2022.

Dans l’histoire politique française, la droite orléaniste a toujours été celle de toutes les trahisons. Les Philippe, Le Maire et Darmanin ont déjà démontré qu’ils étaient les dignes héritiers de ce courant.

En 2017, devant le naufrage LR à la présidentielle, on pouvait, à l’extrême rigueur, trouver des circonstances atténuantes à ce genre de politiciens sans envergure.

Or aujourd’hui, hormis la stricte « gamelle » ou le mirage d’un ministère, voire de Matignon – pour les plus ambitieux – et de la conservation mordicus de leurs mandats – pour les plus lâches –, on a du mal à trouver une justification valable à un ralliement de LR à LREM pour un second mandat Macron.

Difficile pour un électeur traditionnel du parti gaulliste d’imaginer qu’une personne se réclamant justement du Gaullisme, rejoigne un président champion de la mondialisation et de toutes les décompositions symboliques, identitaires et sociales de la France.

Comment raisonnablement rallier un homme qui se disait de gauche en 2016 et qui aujourd’hui drague sans scrupule l’électorat de droite, sans jamais mettre l’accent sur les priorités régaliennes ?

Comment, pour un homme ou une femme dits de droite, rejoindre un gouvernement et des équipes à qui l’on doit la PMA sans père remboursée, l’interruption médicale de grossesse à neuf mois, les sempiternels discours d’excuses et de repentances et enfin, un laxisme criminel dans les domaines de l’immigration et de l’insécurité ?

Comment cautionner la gestion calamiteuse de la crise sanitaire ?

Si certains Républicains tombent finalement dans le piège des sirènes élyséennes et soutiennent le président sortant, ce sera probablement la trahison de trop.

Du reste, avec ce genre de tambouille politicienne qui écœure les Français, un second mandat pour Macron n’est pas du tout assuré.

Elle signerait en revanche la fin de l’avenir politique des LR ! Mais les intéressés ne semblent pas y avoir suffisamment réfléchi.

Après tout, « il y a une chose plus grave que la trahison, c'est la bêtise »…

Roland Lombardi est historien, consultant en géopolitique et spécialiste du Moyen-Orient. Il est analyste et éditorialiste pour Fild. Il est l'auteur de plusieurs articles spécialisés. Ses derniers ouvrages sont Les trente honteuses, ou la fin de l'influence française dans le monde arabe et musulman (VA Editions, 2019) et Poutine d'Arabie, comment la Russie est devenue incontournable en Méditerranée et au Moyen-Orient (VA Editions, 2020).

@rlombardi2014

https://www.facebook.com/Roland-Lombardi-148723348523778

[1] https://www.lefigaro.fr/politique/presidentielle-2022-les-grandes-manoeuvres-de-macron-pour-seduire-la-droite-20210322?fbclid=IwAR37V4VWsEIHSQRTGDkwO61KKmeKniV3Vipo1R-oCVQfcwPEhhMwkWr8o5M

23/03/2021 - Toute reproduction interdite


Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron assistent à la traditionnelle cérémonie annuelle au Mont-Valérien à Suresnes, le 18 juin 2020
Ludovic Marin/Pool/Reuters
De Roland Lombardi

À découvrir

ABONNEMENT

Offre promotionnelle

À partir de 4€/mois Profitez de l’offre de lancement.

Je m’abonne
Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter fild

Recevez l'essentiel de l'info issue du terrain directement dans votre boîte mail.

Je m'inscris
Faites un don

Soutenez fild, média de terrain, libre et indépendant.

Nos reporters prennent des risques pour vous informer. Pour nous permettre de travailler en toute indépendance,

Faire un don