Fildmedia.com n'existerait pas sans la confiance de ses lecteurs, sans votre fidélité. La présentation de nos meilleurs vœux en ce début d'année n'est donc pas simplement une règle de politesse, mais un engagement renouvelé dans le parti pris d'une information de terrain.

Par la Rédaction et la Direction de Fildmedia.com

Tout début de cycle est propice aux résolutions, symboles et interprétations. Alors laissons-nous aller à quelques prospectives sur cette année 2022 placée sous le signe du tigre, selon les règles de l'astrologie chinoise. Ce qui n'est déjà pas de très bon augure, puisque cet animal totémique représente la vengeance, la compétition et le combat. Il est vrai, par ailleurs, que le sentiment de crise pandémique permanente en France est assez peu favorable à des élans d'optimisme. Il est tout aussi certain que l'application forcenée de certaines réglementations sanitaires peut être perçue comme une revanche pour « emmerder » ceux que le président de la République nomme aussi les « Gaulois réfractaires ». Il est également évident que la bataille politique en vue des prochaines élections se déroule dans un climat plus pestilentiel que présidentiel. Bref, l'esprit vindicatif, compétitif et combatif du tigre souffle déjà sur les premières braises d'une année à peine entamée. 2022 démarre ainsi dans un climat de méfiance - sinon de défiance - vis-à-vis d'un pouvoir politique semblant de plus en plus déconnecté de la réalité des millions de citoyens qu'il est censé gouverner. Surtout lorsque les choix paraissent être pris comme dans le célèbre roman de Luke Rhinehart, « L'Homme-dé », où le personnage principal s'en remet totalement au hasard pour prendre ses décisions, en misant sur les options les plus farfelues. La méthode aurait-elle inspiré le locataire de l'Elysée ? On pourrait en tout cas imaginer Emmanuel Macron, dé en main : 1. Je reconfine le pays ; 2. J'attribue la Légion d'honneur à Agnès Buzyn ; 3. J'insulte mes compatriotes ; 4. J'impose un pass vaccinal ; 5. J'interdis de boire et manger dans les trains ; 6. Je commande un sondage à ma gloire.... Attention : faites vos jeux !

Rapporter, écrire et montrer le réel

Mais après tout, pourquoi choisir quand on peut tout avoir et prendre les décisions les plus irrationnelles dans un sentiment de quasi-impunité ? Car trois ans après le début du mouvement des « Gilets jaunes », la France apparaît comme anesthésiée. L'opposition semble avoir laissé place à la résignation, y compris parmi ce que l'on appelait jadis les « corps intermédiaires » : partis politiques, assemblées d'élus, syndicats et médias. Et la fracture s'aggrave entre le peuple et ses élites (ou supposées telles). Comme grandit le décalage entre la réalité du quotidien et ses représentations idéologiques ou médiatiques. D'où l'importance de transmettre « une information issue du terrain », selon le credo que les lecteurs de fildmedia.com connaissent bien.

C'est pourquoi nous renouvelons en 2022 notre unique et invariable résolution pour rapporter, écrire et montrer le réel. Et si nous décidions de lancer les dés lors de nos conférences de rédaction, les choix éditoriaux resteraient identiques : 1. Liberté d'expression ; 2. Droits des femmes ; 3. Souveraineté ; 4. Droit à l'Éducation et la Santé ; 5. Défense des valeurs d'universalisme et laïcité : 6. Protection de l'environnement.

Mais pourquoi choisir ? Puisque tous ces éléments fondent notre démocratie, dans le refus des intégrismes politiques ou religieux.

« Il est intéressant de voir que les gens qui se moquent de la science-fiction se fient à la météo et aux économistes », s'amusait Oscar Wilde. Loin des spéculations des prévisionnistes, nous n'avons ainsi d'autre ambition et d'autre vocation que de maintenir votre confiance par le travail de terrain de nos journalistes et chercheurs.

Au nom de toute l'équipe de rédaction et de la direction de fildmedia.com, nous vous souhaitons donc une excellente année 2022. Toutes griffes dehors.

17/01/2022 - Toute reproduction interdite





© Alfred Yaghobzadeh
De Fild Fildmedia